Un écrin de verdure

Située entre le Relecq-Kerhuon et Guipavas, la Vallée du Costour bénéficie d'une situation géographique remarquable, à proximité de la rade de Brest et du Vallon du Stang-Alar.
C'est un lieu où les promeneurs peuvent observer une biodiversité exceptionnelle : chevreuils, blaireaux, musaraignes, faons, renards, scarabées à reflets dorés, etc.
Le Costour s'étend sur 120 hectares de bois, prairies et champs.
Ce havre de tranquillité invite randonneurs, vététistes et cavaliers à la promenade.
Des traces du passé sont également visibles à travers la présence d'anciens bâtiments de la Poudrerie du Moulin Blanc, notamment deux lavoirs construits en 1912 et 1913 pour nettoyer le lin et le coton qui servaient à la fabrication de l'explosif.
Après la Seconde Guerre Mondiale, la Société Marc s'y installa et creusa une carrière.
Dans les années 1970, l'exploitation de la vallée par l'entreprise s'arrêta. Depuis la nature reprend ses droits

Il existe plusieurs endroits remarquables, tant sur le plan faunistique que sur le plan paysagé.
Plusieurs types de ballades sont envisageables, soit par le chemins principal en familles, soit par des chemins plus petit, mais qui vous permettes de croiser au détour d'un bosquet, renard, chevreuils, écureuils...

Des traces du passé sont également visibles à travers la présence d'anciens bâtiments de la Poudrerie du Moulin Blanc, notamment deux lavoirs construits en 1912 et 1913 pour nettoyer le lin et le coton qui servaient à la fabrication de l'explosif.
Après la Seconde Guerre Mondiale, la Société Marc s'y installa et creusa une carrière.
Dans les années 1970, l'exploitation de la vallée par l'entreprise s'arrêta. Depuis la nature reprend ses droits

Géologie

Sur le Nord de la vallée du Costour, on observe, sur le chemin de promenade (ancienne route de la carrière) une couche nommée « découverte » qui est un mélange de terre et de roche décomposée.
En dessous est visible une deuxième couche de gneiss (roche métamorphique contenant du quartz, du mica et du feldspath)
Cette seconde couche comporte une abondance de joints naturels qui ce recoupes en angle aigus. Des lignes y sont également observables orientées vers l’Est.
Une falaise d’environs 30 mètres surplombe le basin d’eau.

Hydrographie

Deux plans d'eaux ce trouvent dans cette vallée:
- le premier (le plus grand), est celui de l'ancienne carrière. Il représente une contenance d'environ 180 000 M3 et ce situe au Nord de la vallée.
- Le second plan d'eau, situé plus au centre de la vallée, est en fait, une retenue d'eau. Le barrage qui la contient est un vestige de l'ancienne poudrerie de la vallée du Costour et de la plage du Moulin blanc.
- Au sud de la vallée ce trouve la station de traitement des eaux visible depuis la rue du Rody.

Il est important de noter qu'une multitude de petits cours d'eaux alimente la vallée du costour, ainsi que ces zones humides.